ACTIVITÉS DE L'ADMD

Retour page Actualités

 

Cette page comporte

La liste de nos brochures et publications
Les informations concernant l'enregistrement de la déclaration anticipée d'euthanasie
Nos actions pour la dépénalisation de l'euthanasie et pour son application
Nos derniers bulletins

NOS BROCHURES ET PUBLICATIONS

BROCHURE : LA MORT DEMANDÉE. TÉMOIGNAGES ET DOCUMENTS


Cette brochure, préfacée par le docteur Y. Kenis, président d'honneur de l'ADMD, contient 15 témoignages émouvants qui démontrent combien la situation actuelle est humainement inacceptable.
Elle donne aussi des précisions chiffrées, émanant de publications médicales belges et internationales, qui font apparaître que le problème de la mort en situation de souffrance est loin d'être quantitativement négligeable.
Enfin, elle reprend pour les réfuter les objections à la dépénalisation de l'euthanasie habituellement avancées par les opposants à cette dépénalisation
Cette brochure n'est actuellement plus disponible.


BROCHURE: DES MÉDECINS S'EXPRIMENT
Cette brochure reproduit quinze textes de médecins qui ont été publiés dans la presse ou ont fait l'objet d'une audition devant les commissions sénatoriales et qui constituent des prises de position particulièrement significatives en faveur de la dépénalisation de l'euthanasie. Elle donne aussi les noms de 2.500 médecins belges qui ont signé notre appel aux parlementaires appelant à la dépénalisation de l'euthanasie ainsi que le texte de la déclaration commune de l'ULB et de la VUB.
Cette brochure n'est actuellement plus disponible.

BROCHURE: PRÉSENTATION DE L'ASSOCIATION
Cette brochure donne toutes informations utiles sur nos activités


BROCHURE: LA FIN DE VIE; QUESTIONS ET RÉPONSES SUR LES DISPOSITIONS LÉGALES EN BELGIQUE. 
Cette brochure répond à une série de questions habituellement posées sur la législation
Elle est disponible gratuitement sur demande au secrétariat 

BROCHURE: LES DÉCLARATIONS ANTICIPÉES
Cette brochure contient le texte de nos déclarations anticipées ainsi que les indications utiles pour les compléter valablement: 
1.La déclaration anticipée relative aux traitements . Cette déclaration, établie en conformité avec la loi relative aux droits du patient, permet de préciser les traitements que l'on refuse ou que l'on souhaite en cas d'incapacité de s'exprimer. Elle permet également, si on le souhaite, de désigner un mandataire légal pour faire appliquer ces volontés.  
2.La déclaration anticipée relative à l'euthanasie. Cette déclaration, établie en conformité avec l'arrêté royal du 2 avril 2003 permet de demander l'euthanasie dans le cas où, atteint d'une affection incurable, on se trouverait en état d'inconscience irréversible. Une ou plusieurs personnes de confiance peuvent être désignées dans cette déclaration.
Cette brochure est fournie gratuitement à nos membres lors de leur affiliation

BROCHURE: L'EUTHANASIE. Essentiellement destinée aux médecins, elle donne les indications pratiques et tous renseignements utiles pour l'application de la loi. 
Elle peut être obtenue gratuitement par les médecins

BROCHURE : LE REFUS D'ÊTRE RÉANIMÉ
 Elle donne les informations nécessaires à la demande d'un pendentif de non-réanimation en cas d'arrêt cardio-respiratoire. Les membres intéressés sont priés de le faire savoir au secrétariat.

FACE À LA MORT ? Récits d?euthanasies par l'équipe de l'hôpital Middelheim d'Anvers -  Éd. ADEN - 123 p. - 10 ?

TEXTES ET PUBLICATIONS DU Dr M. ENGLERT CONCERNANT LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE
La brochure peut être obtenue gratuitement sur demande au  secrétariat

ECRITS DU Dr Y. KENIS CONSACRÉS À LA FIN  DE LA VIE Ces textes précédés d'un portrait intellectuel de l'auteur et d'une liste bibliographique sont disponibles sur le site et www.bordet.be/fr/services/general/biblio/mission.htm

 


  
ENREGISTREMENT DE LA DÉCLARATION ANTICIPÉE D'EUTHANASIE

 Les déclarations anticipées d?euthanasie peuvent être enregistrées auprès de l?administration communale du domicile du déclarant. Celui-ci doit se présenter à l?administration communale, muni de sa carte d?identité et d?un exemplaire de sa déclaration anticipée. Aucun autre document n'est nécessaire. Une copie lui sera remise sur place ou lui sera envoyée dans les 15 jours. Si en raison d?une incapacité physique, le déclarant n?a pas rédigé soi-même la déclaration,  la personne qui l?a rédigée et qui est désignée dans la rubrique II B de la déclaration peut la faire enregistrer. La déclaration est alors transmise par cette administration via le registre national à une banque de données centrale du Service Public Fédéral Santé publique où elle est conservée et peut être communiquée à un médecin.
REMARQUES: CET ENREGISTREMENT EST FACULTATIF ET UNE DÉCLARATION NON ENREGISTRÉE EST PARFAITEMENT VALABLE
                        NE PAS PERDRE DE VUE QUE LA DÉCLARATION ANTICIPÉE NE S'APPLIQUE QU'EN CAS D'INCONSCIENCE

 


 NOS ACTIONS POUR LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ET SON APPLICATION 

Historique de l'action de l'ADMD lors des débats au Sénat

Le texte de soutien à la proposition de loi déposée par les parlementaires des 6 partis de la majorité reproduit ci-dessous  a été remis aux membres des Commissions sénatoriales de le Justice et des Affaires sociales par notre présidente, Jacqueline Herremans, après son audition au Sénat, le 23 février 2000. Il avait été signé notamment 
---par les recteurs de l'Université Libre de Bruxelles, de l'Université de Liège, de l'Université de Mons-Hainaut, du vice-recteur de l'ULg , 
---par plus de 200 professeurs et chargés de cours de ces universités
 --par  2.500 médecins, dont de nombreux chefs de service et chefs de clinique des hôpitaux 
 --par des membres du Conseil national de l'Ordre des médecins et de l'Académie Royale de médecine
--
par de plusieurs centaines de membres du personnel infirmier, paramédical et technique des hôpitaux
--par plus de 1.000 personnalités du monde artistique et littéraire, de juristes, de prêtres et philosophes,  d'enseignants et de représentants du monde associatif
--par plus de 8000 personnes, membres et sympathisants de l'ADMD  et de RWS qui ont spontanément tenu à s'associer à cet appel.

Au moment où le Sénat débat de l?euthanasie, les soussignés, qui appartiennent à divers courants philosophiques et religieux de notre société, tiennent à rappeler avec force que la liberté de choisir l?heure de sa mort doit être acquise au malade incurable dont la situation physique ou psychique est gravement détériorée et qui endure des souffrances que lui seul est habilité à juger tolérables ou intolérables.

Nous affirmons aussi qu?il est inacceptable que soit criminalisé le geste du médecin qui accéderait, en accord avec sa conscience, à la requête de son patient qui, se trouvant dans une telle situation, lui aurait demandé de hâter le moment de mourir. Un tel acte, considéré aujourd?hui par la loi comme un assassinat, devrait être reconnu pour ce qu?il est : un geste de compassion, d?humanité et de solidarité humaine. Cette reconnaissance n'entrave en rien la légitimité des arrêts d'acharnement thérapeutique tels qu'ils se pratiquent actuellement, notamment dans les unités de soins intensifs, en accord avec la déontologie.

Nous déclarons soutenir les principes de base de la proposition de loi déposée à l?initiative de parlementaires de six partis représentant un très large éventail de sensibilités de notre société et nous insistons pour que les discussions actuelles n'aboutissent pas à altérer les conditions essentielles permettant l?exercice des droits du patient et sauvegardant ceux du médecin. *

Seule une dépénalisation claire et sans équivoque de l'euthanasie demandée permet une véritable autonomie de décision du médecin tout en protégeant ceux, patients comme médecins, qui ne désireraient pas y avoir recours. Elle assurerait à ceux qui vivent la dernière période de l?existence et qui souhaitent ne plus subir les modalités aveugles de la mort la possibilité de recevoir l?aide nécessaire pour faire de l?ultime moment de leur vie un dernier acte de liberté.

Notre action pour rendre plus effective l'application  de la loi

Création d'un "Forum" médical d'aide et de soutien aux médecins confrontés à des problèmes de fin de vie et à une demande d'euthanasie (Forum EOL: "End Of Life")

Un "Forum" médical d'aide et de soutien aux médecins confrontés à des problèmes difficiles de fin de vie et à une demande d'euthanasie a été créé à l'initiative de l'ADMD (Forum "EOL"). Le but est, d'une part, de pallier la difficulté éventuelle d'obtenir la consultation d'un confrère comme la loi l'impose et, d'autre part, de former un groupe de médecins qui, après une formation brève mais spécifique, puissent apporter leur aide et leurs conseils. En 2006, ce forum groupait près de 100 médecins. Un tel "Forum" de médecins néerlandophones (médecins "LEIF") existe déjà  depuis deux ans et compte en 2006 plus de 200 médecins, répartis sur tout le territoire de la région flamande. 

Diffusion au corps médical de notre brochure "L'euthanasie"

Plus de 4000 exemplaires de notre brochure "L'euthanasie" ont été fournis à des médecins qui en avaient fait la demande. Dans la mesure de nos moyens financiers, la mise à disposition de cette brochure sera encore  étendue davantage dans l'avenir. 

 

       
  NOS  BULLETINS

Veuillez patienter quelques secondes si vous demandez l'ouverture d'un bulletin !


Notre bulletin 132 (juin 2014)

Notre bulletin 133 (septembre 2014)

 

Notre bulletin 134 (décembre 2014)

 

Notre bulletin 135 (mars 2015)

 

Notre bulletin 136 (juin 2015)

 

Notre bulletin 137 - 138 (septembre et décembre 2015)


Notre bulletin 139 (juin 2016)

 

Notre bulletin 140 (août 2016)

 

Notre bulletin 141 (décembre 2016)

 

Notre bulletin 142 (mars 2017)


Notre bulletin 143 - 144 (juillet 2017)

 

 




 


 

La plupart des bulletins sont disponibles sur demande au secrétariat

 


 

Retour page Actualités