La tête qui tourne et la parole qui s'en va

La tête qui tourne et la parole qui s'en va

Béatrice Gurrey

Béatrice Gurrey dévoile ici un drame per­son­nel : la maladie d'Alzheimer dont ont été vic­times son père et sa mère. Il est rare qu'un couple soit frappé en même temps et cette concor­dance a redou­blé les épreuves aux­quelles sa famille a été confron­tée. Ce récit est l'histoire d'un long che­mi­ne­ment, des pre­miers soup­çons jusqu'au bou­le­ver­se­ment pro­gres­sif d'une vie à deux, sous le regard désarmé des proches.
Comme des cen­taines de mil­liers de familles contraintes de faire face à la même maladie, celle de l'auteur doit se mettre en quête d'un éta­blis­se­ment adapté, accom­pa­gner ses parents, Pierre et Liliane, dans de nou­velles condi­tions d'existence et tenter de s'adapter à la pro­gres­sion iné­luc­table d'une patho­lo­gie aux effets dérou­tants.
Béatrice Gurrey montre combien les troubles de la mémoire, de la pensée et du com­por­te­ment exa­cerbent aussi le carac­tère et la per­son­na­lité de ceux qui en sont affec­tés. Du fond de ce grand oubli, des secrets intimes resur­gissent, une trans­fi­gu­ra­tion du réel s'opère au profit d'un nouvel ima­gi­naire – sombre, tra­gique, chez Pierre ; léger, fan­tai­siste, et même mer­veilleux de drô­le­rie, chez Lili.
Ce témoi­gnage est avant tout une lumi­neuse his­toire d'amour. La force et la beauté de son écri­ture lui donnent des accents de vérité poignants.

Robert Laffont, 2018
978 2221 192344
184 pages

Bienvenue chez les J'tés

BiEnveNue Chez les J'téS : Lettre Ouverte

Zazo de la Télindière

Travaillant en maison de retraite depuis plus de 20 ans, je pouvais parler de la pluie et du beau temps, ou de l'incontinence. Les grands thèmes comme le droit à l'euthanasie, la reli­gion ou la sur­po­pu­la­tion mon­diale, sont domaine réservé des scien­ti­fiques de renom, énarques ou grands pen­seurs !
Ça m'interpelle.
Victime de la maladie d'Alzheimer, absente, je devrai donc répondre pré­sente jusqu'au bout ? 
Et toi là-bas, auras-tu d'autre choix que de vivre dans une jungle pendant ce temps-là ? 
Trouver une asso­cia­tion pour un monde meilleur ? Laquelle ? Il y en a beau­coup, même des grandes. 
J'en sors. 
D'où la rage d'écrire ce livre.

Editions Opéra
ISBN 978-2-35370-232-9
173 pages

Un malade d'Alzheimer choisit le suicide assisté

Un malade d'Alzheimer choisit le suicide assisté

Ruth Schäubli-Meyer

Ce récit authen­tique de Gustave et Anna montre qu’il est pos­sible, malgré tout, de mener une vie har­mo­nieuse avec un malade atteint d’Alzheimer.
Après que le mari de Ruth Schäubli-Meyer eut décidé de mettre un terme à sa vie avec l’aide d’Exit tant qu’il dis­po­sait encore de sa faculté de dis­cer­ne­ment, sa femme le soutint jusqu’au jour qu’il avait fixé pour mourir.

Ed : LEU
ISBN 978-3-85667-134-1
95 pages

Elisabeth, en hiver

 

Elisabeth, en hiver

Michelle Fourez

 

Elisabeth en hiver nous permet de ren­con­trer une femme vive, curieuse, aux com­por­te­ments que cer­tains pour­raient qua­li­fier d’excentriques. Comme chacune, chacun d’entre nous, elle vit avec ses bles­sures. Son amour tou­jours présent pour Paul, son mari, qui l’a quittée. Ses enfants qui se sont aussi éloi­gnés, pas à 40 ou 50 km, mais au-delà des océans, au Canada, au Vietnam. Et aussi l’âge qui vient avec ses cor­tèges d’enquiquinements. Pas ques­tion de dévoi­ler la fin. Mais ce livre nous parle aussi de ce qui est notre cau­che­mar, la maladie d’Alzheimer. Et d’un départ dans la dignité. Un style alerte, quelques touches d’une his­toire qui par­le­ront aux femmes qui ont choisi une cer­taine liberté dans le Bruxelles d’hier et d’aujourd’hui, des cha­pitres courts qui per­mettent de dégus­ter les ins­tants à la fin d’un para­graphe et le désir de sauter au cha­pitre suivant.
Jacqueline Herremans

 

Ed. Luce Wilquin 2018
ISBN 978-2-88253-545-0
108 pages