Les Mots de la fin sur ARTE

Un cabinet de consul­ta­tion, dans un hôpital public, en Belgique. Un médecin y reçoit des patients : des hommes et des femmes, souvent accompagnés d’un proche. La plupart sont gra­ve­ment malades, et ils le savent. Envoyés par leur médecin trai­tant ou spécialiste, ils sont venus parler de leur fin de vie pour être éclairés par un second avis médical. Dans le huis clos du cabinet de cette consul­ta­tion singulière, ils construisent en quelque sorte avec le docteur Damas leur propre scénario de fin de vie. Une leçon de vie, et d’humanisme…

La version courte des Mots de la fin est visible sur le site d'Arte :

 

Les Mots de la fin

Un film de Gaëlle Hardy & Agnès Lejeune – Belgique – 2022

 

Un cabinet de consul­ta­tion, dans un hôpital public, en Belgique. Un médecin y reçoit des patients : des hommes et des femmes, souvent accompagnés d’un proche. La plupart sont gra­ve­ment malades, et ils le savent. Envoyés par leur médecin trai­tant ou spécialiste, ils sont venus parler de leur fin de vie pour être éclairés par un second avis médical.

Dans le huis clos du cabinet de cette consul­ta­tion singulière, ils construisent en quelque sorte avec le docteur Damas leur propre scénario de fin de vie. Une leçon de vie, et d’humanisme…

Débat sur le doc "Les mots de la fin"

Débat préparé et pré­senté par Julie Morelle (RTBF)

Regards Sur

La Belgique a dépé­na­lisé l'euthanasie en 2002. Depuis 2014, elle est même le seul pays au monde à l'autoriser pour les mineurs d'âge. Si ces eutha­na­sies ne peuvent se pra­ti­quer que dans des condi­tions extrê­me­ment strictes, le sujet n'en reste pas moins sen­sible et suscite régu­liè­re­ment des levées de bou­cliers de la part de ses oppo­sants qui pointent une bana­li­sa­tion de l'acte.

Un patient dont les souf­frances seraient mieux endi­guées par les soins pal­lia­tifs pourrait-il renon­cer à l'euthanasie ? Quid des cas psy­chia­triques pour les­quels l'évaluation de la faculté de dis­cer­ne­ment reste déli­cate ? Comment pré­pa­rer les proches à une mort pro­gram­mée ? Sous les pres­sions des familles et par crainte de pour­suites, cer­tains méde­cins hésitent-ils aujourd'hui à pra­ti­quer cet acte qui reste l'un des plus dif­fi­ciles qui soient ? Julie Morelle en débat avec ses invités.

Revoir le débat dans son intégralité

RTBF, 25 octobre 2021

Journaliste pré­sen­ta­teur : Julie Morelle
Invité/guest : Janny Verbrugge
Prés. ADMD, membre CFCEE : Jacqueline Herremans
P.P. Evêques de Belgique : Père Tommy Scholtes
Médecin géné­ra­liste : Yves de Locht

Tout s'est bien passé

Un film de François Ozon – France – 2021 – 113 min. – VOF
avec Sophie Marceau, André Dussolier et Géraldine Pailhas

A 85 ans, le père d' Emmanuelle est hos­pi­ta­lisé après un acci­dent vas­cu­laire céré­bral. Quand il se réveille, diminué et dépen­dant, cet homme curieux de tout, aimant pas­sion­né­ment la vie, demande à sa fille de l'aider à mourir.

Ozon a adapté le roman auto­bio­gra­phique d'Emmanuèle Bernheim, auteure qui a souvent col­la­boré avec lui (ils ont co-écrit les scé­na­rios de "Sous le Sable", "Swimming Pool", "5x2" et "Ricky"