L’aide médicale à mourir et le suicide assisté

La World Federation of Right to Die Societies « WFRTDS » vous invite à par­ti­ci­per à une visioconférence-débat orga­ni­sée par l’association française ­Le Choix – Citoyens pour une mort choisie et réunis­sant des inter­ve­nants de Belgique, du Québec, du Luxembourg, de Suisse et de France. La confé­rence sera centrée sur les condi­tions et/ou les freins socié­taux, éthiques et légaux dans ces cinq pays, pour obtenir l’aide médi­cale à mourir et le suicide assisté.

Jacqueline Herremans

Jacqueline Herremans

Avocate et Présidente de l’ADMD belge

L’euthanasie a été dépé­na­li­sée en 2002 en Belgique.

Georges L’Espérance

Georges L’Espérance

Neurochirurgien, Président de l’AQDMD (Association Québécoise)

La loi a été votée en 2014 au Québec et étendue au Canada en 2016.

Jean-Jacques Schonckert

Jean-Jacques Schonckert

Avocat, Président de l'ADMD du Luxembourg

L'aide médi­cale à mourir y est légale depuis 2009.

­Jean-Jacques Bise

­Jean-Jacques Bise

Juriste et ensei­gnant, Coprésident d’EXIT Suisse Romande

En 1942 la Suisse a été le premier pays à accep­ter le suicide assisté.

Denis Labayle

Denis Labayle

Denis Labayle, Médecin, écri­vain, Coprésident du Choix – Citoyens pour une mort choisie

Denis Labayle fera le point sur la légis­la­tion exis­tante (loi Claeys-Leonetti) et les pro­po­si­tions de loi en cours dans le contexte de l'élection présidentielle.

Le 19 février 2022 à 16:30.

Les inter­ve­nants répon­dront aux ques­tions, via la mes­sa­ge­rie en direct de la visioconférence.