La grâce des jours uniques

La grâce des jours uniques

Gabriel Ringlet

Depuis des décen­nies, Gabriel Ringlet tra­vaille à « ré-enchanter les rites ». Il invite à ses célé­bra­tions, celles de la semaine sainte en par­ti­cu­lier, des témoins issus de tous les hori­zons et de toutes les convic­tions. Dans ce livre éton­nant, il nous confie comment des roman­ciers, poètes, chan­teurs, cinéastes et artistes se sont prêtés au jeu de ces litur­gies hors des sen­tiers battus. Il fait aussi mémoire de célé­bra­tions plus intimes, avec quelques proches, dans une chambre d’hôpital ou autour d’un berceau, et il ajoute qu’aujourd’hui plus que jamais chacun peut être appelé à célé­brer.
Bien entendu, la parole par­ta­gée peut n’être pas « reli­gieuse » car, croyants ou incroyants, « nous avons autant besoin de rites que de pain », dit encore Gabriel Ringlet. Alors, en cer­taines situa­tions, il se fait célé­brant au sens large, trou­vant les mots adé­quats, les gestes, les musiques, les sym­boles, les per­son­nages de cette intrigue de la vie qui est à racon­ter. Riche de moments inou­bliables, cet éloge de la célé­bra­tion nous invite à redon­ner sens, sel et rythme à l’existence.

​Ed Albin Michel 2018
ISBN 978-2-226-43747-1
241 pages

La mort heureuse

La mort heureuse

Hans Küng

Comment un théo­lo­gien catho­lique peut-il, ose-t-il, défendre l'idée d'une "aide à mourir", appelée aussi "suicide assisté" ou "accom­pa­gné", ou encore "eutha­na­sie" ?
Précisément au nom de sa foi ! "Justement parce que je crois en une vie éter­nelle, j'ai le droit, le moment venu, de décider quand et comment je vais mourir." C'est comme croyant que Hans Küng défend une fin de vie digne de l'homme, de son huma­nité. "Un Dieu qui inter­di­rait à l'homme de mettre fin à sa vie quand la vie lui fait porter dura­ble­ment des far­deaux insup­por­tables ne serait pas un Dieu amical à l'homme."
Hans Küng parle pour lui-même et ne veut rien imposer à per­sonne. Mais avec beau­coup de déli­ca­tesse et de nuances, il reven­dique, pour ceux qui n'en peuvent plus de vivre, le droit de partir quand ils l'ont sou­haité, en toute clarté et luci­dité.
Ce livre est aussi un par­cours simple et éclai­rant sur le "chan­ge­ment de para­digme" où nous sommes engagés aujourd'hui dans notre com­pré­hen­sion de la vie et de la mort humaines.

Seuil 2015
ISBN 978-2-02123-622-4
144 pages

« Vous me coucherez nu sur la terre nue »

« Vous me coucherez nu sur la terre nue »

Gabriel Ringlet

« Vous me cou­che­rez nu sur la terre nue », tel est le souhait de François d’Assise pour l’heure de sa mort. Cet appel au plus grand dévê­te­ment, à l’acceptation de l’ultime fra­gi­lité est aussi le signe qu’à l’instant du dernier souffle, il faut un via­tique sym­bo­lique. 
Comment conci­lier alors cette demande uni­ver­selle de rituel avec la ques­tion de l’euthanasie ? Doit-on laisser partir les per­sonnes qui en font la demande affron­ter seuls cette heure-là ? Quelle sym­bo­lique offrir à ce moment qu’aucune litur­gie ne prend en charge ? 
Pour faire le récit de son accom­pa­gne­ment dans un service de méde­cine pal­lia­tive de ces per­sonnes qui, en Belgique, demandent l’euthanasie, Gabriel Ringlet a choisi l’infinie douceur d’un texte au plus près des ques­tions essen­tielles qui animent l’humain. 
À partir de témoi­gnages sai­sis­sants, il livre avec courage une réflexion très pro­fonde sur la fin de vie et un vibrant plai­doyer pour la dignité de l’humain.

Ed : Albin Michel
ISBN 978-2-226-31635-6
244 pages

Gustave Stoop

Gustave Stoop : Debout et frontalier

Michel Kesteman

Gustave Stoop est un fron­ta­lier de l’Eglise, du monde asso­cia­tif, de l’enseignement et du poli­tique.
Entre avenue Louise, paysage minier et école pro­fes­sion­nelle, une ques­tion s’est muée en actions relayées en équipe : Que dire, que faire avec et pour les ados débous­so­lés, les jeunes en rupture ou drogués ? Comment se donner les moyens de relever des défis qui mettent en jeu notre huma­nité ou l’inspiration qui vient de l’Evangile ?
Ce défi a conduit ce prêtre plus souvent vers les fonds bap­tis­maux d’institutions plu­ra­listes que vers les bap­têmes parois­siaux. Cela l’a mené à des dia­logues déci­sifs avec l’enseignement, la police, la magis­tra­ture, les poli­tiques, les parents, son Eglise, non sans contes­ta­tion, non sans silences gênés des auto­ri­tés.
C’est à travers résis­tances et souf­frances ren­con­trées de front qu’il a permis l’émergence et la recon­nais­sance de voies nou­velles : centres d’information pour jeunes et toxicos, abbayes, auberges de jeunes finan­çant du social et ins­ti­tu­tions mobi­li­sant des adultes.

Ed : Couleurs livres 
ISBN 978-2-87003-659-4
91 pages

Médecin catholique, pourquoi je pratique l’euthanasie

Médecin catholique, pourquoi je pratique l’euthanasie

Dr Corinne Van Oost
C’est un livre-témoignage, le récit d’un che­mi­ne­ment intel­lec­tuel et per­son­nel, du rejet de l’euthanasie à son accep­ta­tion. « Ce n’est pas un plai­doyer pour l’euthanasie, insiste d’emblée Corinne Van Oost en entre­tien. Le titre aurait pu être : Le risque de l’euthanasie. L’euthanasie est tou­jours un échec et aucun médecin ne peut la pra­ti­quer faci­le­ment, défend-elle. Mais quand on a tout tenté, sans être capable de sou­la­ger, que doit-on faire ? Abandonner l’autre à sa souf­france ? Ce n’est pas ma convic­tion de chré­tienne. » Cette réflexion, l’auteure la tire de presque trente ans d’expérience en soins pal­lia­tifs. Elle l’illustre, dans son livre, de dizaines de récits de fins de vie.
Ed. Presses de la Renaissance 2014
ISBN 978-2-7509-0864-5
229 pages