L'après-midi sera courte : Plaidoyer pour le droit à l'euthanasie

Nadia Geerts
Suite à la dernière leçon
« Tout est bien » : telle était ma convic­tion pro­fonde en accom­pa­gnant Maman dans sa demande d'euthanasie. Tout est bien quand la loi, comme en Belgique, recon­naît aux indi­vi­dus le droit de dis­po­ser de leur vie, jusqu'à y mettre fin. Car pour­quoi notre vie devrait-elle être sacrée ? Il y a der­rière la ques­tion de l'euthanasie un véri­table enjeu de liberté indi­vi­duelle, et donc de laïcité. C'est sous cet angle qu'il faut exa­mi­ner le rôle du médecin : ni simple exé­cu­tant, ni volonté se sub­sti­tuant au malade, il s'agit de la main amie qui permet l'accomplissement de la volonté mûre­ment réflé­chie et clai­re­ment expri­mée de son patient, et ce dans des condi­tions de dignité. [Description de l'éditeur]
Editions L'Harmattan, 2018
ISBN 978-2343161815
170 pages