Être ou ne plus être

Marcel Boisvert & Serge Daneault
LaisserPartir

Nous mourons main­te­nant plus vieux grâce à des décou­vertes médi­cales et phar­ma­co­lo­giques. Mais mourir plus vieux signifie aussi souf­frir de mala­dies menant à une perte d'autonomie, à la soli­tude et à une mauvaise qualité de vie tant physique qu'affective. Récemment, des prises de posi­tion de citoyens, d'associations ainsi que des sondages sur l eutha­nasie, le suicide assisté, la médi­ca­li­sa­tion de la mort et la qualité des soins pallia­tifs ont relancé ce débat. C'est ce qui a incité le gouver­ne­ment du Québec à créer une commis­sion spéciale pour entendre les Québécoises et Québécois sur cette question.

Une consul­ta­tion aura lieu dans 12 villes entre août et octobre 2010. Les Éditions La Presse parti­ci­pe­ront aussi à ce débat unique. Deux sommités québé­coises en matière de soins aux malades en fin de vie, les docteurs Marcel Boisvert et Serge Daneault, ont accepté de confronter leurs vues sur l eutha­nasie. La compas­sion exige-t-elle parfois de se rendre au désir du malade d abréger sa vie ou, au contraire, de lui tenir la main tout au long de ses souf­frances jusqu'à son dernier souffle ? À une dizaine d'années d inter­valle au cours de leur carrière, ces deux méde­cins ont dévié de leur chemin, attirés par les soins pallia­tifs. Au fil des ans, ils se sont retrouvés de part et d'autre du débat sur l'euthanasie au nom de la même compas­sion envers les malades confrontés à leur mort. Dans ce livre écrit sous forme de lettres, les deux amis s'expliquent et débattent en profon­deur de cette ques­tion. [Description de l'éditeur]

Voix parallèles, 2010
978-2923491233
159 pages