Le Canada auto­rise une aide médi­cale à mourir (AMM), léga­li­sée depuis le suite à une déci­sion de la Cour Suprême du

Cette aide peut prendre la forme d'une eutha­na­sie (« un médecin ou un infir­mier pra­ti­cien admi­nistre direc­te­ment une sub­stance qui pro­voque la mort ») ou d'un suicide assisté (« un médecin ou un infir­mier pra­ti­cien donne ou pres­crit un médi­ca­ment que la per­sonne admis­sible prend elle-même, afin de pro­vo­quer sa propre mort »).