Le suicide assisté est inter­dit par l'article 143 du Code pénal espagnol.

La loi permet aux per­sonnes souf­frant d'une affec­tion grave et incu­rable de rece­voir une aide pour mettre fin à leur vie. La demande doit être for­mu­lée à quatre reprises et être étayée par des rap­ports médi­caux. Les pro­fes­sion­nels de la santé conser­ve­ront leur droit à l'objection de conscience. Une fois la pro­cé­dure approu­vée par un comité d'évaluation, le patient doit à nouveau donner son consen­te­ment définitif.

Le 18 mars 2021, le projet de loi a été adopté par le Parlement espa­gnol. Le 24 mars, la loi a été signée par le roi.